Les revalorisations sociales

Les revalorisations sociales mises en place
à compter du 1er avril 2009

 

Conformément au plan national de solidarité nationale et de cohésion sociale, l'allocation adultes handicapés devrait être revalorisée de 25% d'ici à 2012. Pour l'heure, le décret (n°2009-353) du 31 mars 2009 porte le montant mensuel de l'allocation aux adultes handicapés à 666,96 euros à compter du 1er avril 2009.
Elle passera à 681,63 euros à compter du 1er septembre 2009.
  

Au 1er avril, l'allocation de solidarité aux personnes âgées est augmentée de 6,9% pour les personnes seules, ce qui la porte de 633 à 677 euros par mois. En 2010 et en une seule fois, le taux de la réversion des 600.000 veuves les plus modestes sera porté à 60%, ce qui représentera une augmentation de 11%.
  

En outre, depuis le 1er avril et jusqu'au 31 mars 2010, tout salarié qui perd involontairement son emploi (rupture de la période d'essai, fin de CDD, etc.) durant cette période percevra une prime exceptionnelle, forfaitaire et unique de 500 euros, dès lors qu'il est apte au travail, réside sur le territoire national, et n'est pas éligible à l'allocation chômage.
 

La prime forfaitaire est accordée une seule fois dès lors que le salarié involontairement privé d'emploi justifie, au cours des 28 mois qui précèdent la date de sa perte involontaire d'emploi, d'une période d'activité salariée au moins égale à 305 heures et inférieure à la durée d'affiliation minimale au régime d'assurance chômage ouvrant droit au revenu de remplacement, fixée à 4 mois.
  

La date du 1er avril correspond enfin à celle de l'entrée en vigueur du nouveau régime d'indemnisation des chômeurs. Pour être admis à l'indemnisation, le demandeur d'emploi doit justifier de 4 mois d'affiliation minimum. Pour être réadmis, après une première admission à l'allocation d'aide au retour à l'emploi (ARE) sur la base d'une affiliation comprise entre 4 et 6 mois, le demandeur d'emploi doit, dans les 12 mois suivant sa première perte d'emploi, totaliser 6 mois d'affiliation.
  

La durée d'indemnisation est égale à la durée d'affiliation à l'assurance chômage, selon la règle un jour d'affiliation donne droit à un jour d'indemnisation, dans la limite de 24 mois ou 36 mois pour les salariés de plus de 50 ans.

L'affiliation s'apprécie au cours d'une période de référence de 28 mois qui précède la fin de contrat de travail ou de 36 mois pour les personnes de plus de 50 ans.